Comment avez-vous découvert votre asexualité ?

Asexualitic : Meet Asexuals Forums Group Forums Les Français et Francophones d’Asexualitics Comment avez-vous découvert votre asexualité ?

  • This topic has 71 replies, 23 voices, and was last updated 6 years ago by Anonymous.
Viewing 20 posts - 41 through 60 (of 72 total)
  • Author
    Posts
  • #2559
    MaliciousCatz
    Participant

    Oh c’est gentil Stef ! J’adore le canada 😀

    #2607
    Stef
    Participant

    Héhé…
    Merci.

    #2727
    croker57
    Participant

    Bonjour je m’appel francois 26 ans je suis de la lorraine merci pour ce forum et pour ce site enfin un endroit ou on peut s’exprimer librement sur un sujet qui choc encore beaucoup de personne.
    J’ai vécu en couple près de 6 ans également et j’ai découvert depuis peu que finalement je n’avait pas de problème du fait que je ne voulais pas coucher avec ma compagne et j’ai pu enfin mettre un mots sur ce comportement.
    Bien sur la vie de tous les jours ne fut pas toute rose.
    J’attend maintenant une vrai vie une vrai compagne et une vrai relation.

    #2728
    Stef
    Participant

    Bonjour François,
    Bienvenue!
    Je t’ai lue, et je suis heureuse que tu ai trouvé cet endroit libre d’expression.
    Les origines de mon père sont en Lorraine, maintenant nous sommes établi au Canada.

    #2729
    Caramel
    Participant

    Bonjour François, bienvenue, oui ici tu peux t’exprimer librement.

    #2754
    Arielle
    Participant

    Puisque tout le monde raconte son histoire, voici la mienne:

    Première relation, je sort avec un gars que j’aime bien, mais sans plus puisqu’on apprend à se connaitre. Je lui fais comprendre que je ne suis pas encore prête à lui donner ma virginité, et il se montre patient. Mais au bout de quelques mois, voilà qu’il me fait pression, me reproche de ne pas lui donner assez d’attention. Je le quitte, trouvant la relation insupportable. J’avais alors 20 ans, et à part lui, je n’avais encore rien vécu en terme d’histoire d’amour. Je me dit que je suis un peu décalé des autres, mais rien d’alarmant à signaler. Je me disais simplement “je n’ai pas encore trouvé le bon”.

    Un an après, je découvre ma bisexualité que je soupçonnais depuis déjà quelque temps. Je tombe amoureuse d’une amie, et je me dis que, vu qu’elle est une fille, ça ira mieux cette fois… Mais je compris bien que le fait de sortir avec une fille ou un garçon ne change rien si l’un à envi et l’autre non. Elle disait que j’étais ennuyeuse, et au bout de quelques mois, elle me troupa… avec mon frère. Ouach!

    Là, j’avoue que sans mes amis, j’aurais eu de la misère à m’en sortir. Ils m’ont par la suite incité à rencontrer des gens, même à m’inscrire à un site de rencontre. Ils étaient tous en couple et ne comprenaient pas comment je pouvais aimer le célibat. J’écoutais leur conseil sans m’attendre à grand chose. Je rencontrais des gens sympas dans des soirées et sur des site de rencontres, mais je finissait toujours par les repousser, m’imaginant que je devrais un jour ou l’autre coucher avec eux. C’est là que je me rendit compte qu’à 22 ans, ne pas avoir de libido était quelque chose de “bizarre”. Je me suis renseigné et j’ai alors compris que j’étais asexuée. Ça ne fait que quelques mois de ça.

    Franchement, j’ai tellement été soulagée! Mes amis essayaient encore de me caser avec des gens. Quand je leur ai dis que j’étais asexuée, ils m’ont d’abord regardé avec de grands yeux, comme si j’étaient une extraterrestres. C’est une fois qu’ils ont compris que je n’étais pas la seule qu’ils se sont rassurés, disant que je finirais bien par tomber sur quelqu’un comme moi.

    Oulala, ce que j’écris, moi! Mais bref, je suis pas mal comme vous tous, je l’ai découvert assez tard, ça m’a aussi causé des problèmes par le passé avec mes anciennes relations.

    #2756
    croker57
    Participant

    Le meilleur est à venir maintenant Arielle Acosta Perelman

    #2757
    Anonymous
    Inactive

    Tout à fait le meilleur est à venir et il faut ‘croker’ la vie à pleines dents maintenant 😉

    #2758
    croker57
    Participant

    Mdr bien vu GG

    #2926
    adeline
    Participant

    Salut à tous ! De mon côté je l’ai découvert très récemment après avoir fréquenté plusieurs hommes très pressant envers la chose , je suis même tombée sur deux hommes qui m’ont forcée à le faire (oui, on peut parler de viol….) dans le passé.
    Et réfléchissant bien je me suis rendue compte qu’en effet , le sexe ne m’a jamais attirée mais plutôt répugnée, j’ai du faire des choses sans avoir l’envie ni le goût parce que je pensais que ce n’étais pas normal de ne pas me donner , ou de ne pas passer à l’acte ( chose que je regrette énormément aujourd’hui…)
    Et donc , un jour en en discutant, on m’as dit que j’étais peut-être asexuelle . j’ai donc fait des recherches là dessus et je me suis tout de suite reconnue dedans ( l’amour platonique que j’ai toujours rêvé de vivre notamment)
    J’ai vu que certaines personnes asexuelles qui sortaient avec des non asexuelles avaient du mal à tenir en couple et que beaucoup tentaient de “refaire leur éducation sexuelle” ce qui a le don de m’énerver car c’est ce que l’on me dit également quand j’annonce mon asexualité.
    Enfin voilà comment j’ai pris conscience de mon asexualité

    #2930
    croker57
    Participant

    Slt adeline bienvenu à toi effectivement la vie en couple n’est pas facile si juste une personne est A

    #2931
    Anonymous
    Inactive

    Un couple A + S n’est pas fait pour durer, cela devient ingérable au fur et à mesure.

    #2936
    Quentin
    Participant

    Bonjour à tous ;

    pour ma part, je suis encore dans le flou, et je pense être ce qu’on appelle gray-A hétéro-romantique. Cela fait déjà quelques années que je me pose des questions étant donnée que je n’ai jamais été en couple sans en éprouver le besoin.
    Je pense en fait être quelque peu innadapté à la vie de couple traditionnelle.

    Voilà.

    Sinon, ça peut paraitre stupide, mais je n’ai découvert l’asexualité qu’après avoir vu l’épisode de Dr House qui en parle. C’est comme ça que j’ai découvert le site de l’AVEN et que j’ai commencé à me reconnaître dans les post.

    Un parcours ô combien moins dramatique que certains, mais c’est le mien.

    #2937
    adeline
    Participant

    bonjour et merci , oui je pense également ce que ça ne peut pas durer. Y’en as quand même qui insistent en disant que ça ne les dérangent pas mais qui profitent à la moindre occasion de nous convaincre pour leur “faire plaisir”
    Je suis tellement tombée sur le genre de cas ou la personne fait tout pour que je passe à l’acte avec que j’ai désormais peur de l’être , je ne fais plus confiance et refuse d’être en couple pour cette raison. C’est dommage car je ne voyais pas du tout vivre ma jeunesse dans la peur , l’inquiétude et la trahison à cause de cette chose appelée “sexe”/”sexualité”

    #2981
    Anonymous
    Inactive

    Oui c’est pas évident. Pareillement je préfère, aujourd’hui, rester célibataire. En tout cas, plus jamais je ne commencerais quoi que ce soit avec une S : c’est définitif.

    #3411
    Anonymous
    Inactive

    Bonjour 🙂

    Je vous amène ma petite histoire.

    Je pense aujourd’hui pouvoir me définir comme Asexuelle et Pan-romantique (bon sang, c’était quand même plus simple de me dire Bi…)

    J’ai passé plusieurs années à aller sur Aven de temps en temps, y lire un “symptôme” qui ne me correspondait pas et en repartir.

    Ce qui m’y faisait retourner (impossible de me rappeler comment j’y ai atterrie la première fois. Me connaissant : probablement par une fanfiction).

    – le fait que dans mes rêveries tout acte amoureux m’impliquant s’arrête aux baisers et câlins. Impossible de m’imaginer toucher quelqu’un de façon sexuelle sans me forcer.

    – d’ailleurs : 99% de mon expérience est dans ma tête. J’ai fait en sorte de saboter toutes mes relations à ce jour après quelques rendez-vous. Pendant longtemps inconsciemment, plus récemment c’est devenu conscient : je rejette la personne dès qu’elle s’attend à ce qu’on aille plus loin.

    – J’ai commencé à me masturber plutôt tard (20 ans) et je trouve ça aussi passionnant un brossage de dents du genre “Ah zut, j’ai besoin de décharger… bon on verra si j’ai le temps demain”.

    – Quand je trouve quelqu’un “attirant” ça ne veux pas dire que j’ai envie de le ou la voir à poil. Ça veux généralement dire “esthétiquement plaisant” ou “que j’aimerais serrer dans mes bras et/ou embrasser”.

    – Je n’ai eu qu’une expérience à proprement parler sexuelle (avec un homme, sans pénétration) et bien que ça ai été sympa c’était surtout les baisers et la connexion humaine qui m’ont plu. Le reste était plutôt “oh cool, c’est comme se masturber mais sans bouger ma main. Pratique.”

    Ce qui m’en faisait repartir :

    – Je lit du porno depuis ma puberté et il arrive que ça m’excite sexuellement (par contre le porno visuel, anime ou film, me fait juste admirer les dessins ou la flexibilité des acteurs).

    – J’ai des fantasmes BDSM (de type être attachée, fouettée tout ça) et j’aime certains types de douleurs.

    Et on ne peut pas être kinky et asexuel hein? Même grey? C’est ce que je me suis dit pendant longtemps.
    Mais finalement même ces fantasmes là restent asexuels. Il s’agit de faire confiance à une personne, de remettre ma liberté entre ses mains, d’avoir mal de façon agréable… Rien de tout ça n’est sexuel en soi. Le scénario s’achève alors que je suis à genoux devant un canapé, la tête contre une cuisse (habillée) pendant qu’on me caresse les cheveux, pas à poil attachée à un lit après un orgasme.

    Bref, après avoir tenté de me convaincre que j’aimerais des choses qui ne m’attirent vraiment pas j’ai finit par me dire qu’il fallait que je révise mon coming-out. “Maman en fait je me suis gourée je ne suis pas bi. Non range le champagne je suis pas hétéro non plus !”

    Voilà voilà pour la petite histoire (j’ai écrit un roman, désolée ^^”)

    Bonne journée à toutes et à tous !

    #3433
    Anonymous
    Inactive

    Bienvenue Marie 😉 C’est un beau roman, c’est une belle histoire… En parlant d’Aven, personnellement je m’y suis désinscris il y a quelques semaines. Cela ne me correspondait plus : la mentalité des ‘administrateurs’ laissant à désirer. Petit groupe fermé de quelques personnes s’auto-félicitant qu’entre eux et peu ouverts aux autres finalement; et qui ne prennent pas les décisions qu’il faut par rapport à des membres perturbateurs. Ils préfèrent les garder et voir les gens “censés” quitter le forum. Faut pas s’étonner de voir que peu d’anciens y restent et que la majorité n’y sont que de passage mais ne restent pas… Les administrateurs en sont responsables. Il m’a fallu un peu plus d’1 an pour comprendre 🙂

    #3436
    Anonymous
    Inactive

    Merci ! Ça fait du bien d’enfin dire les choses tout de même.

    Hier pour faire le test j’ai expliqué que j’étais Ace quand un mec à commencé à flirter dans une soirée (bon, petite soirée, on étaient 4 : moi une amie proche et deux quasi inconnus). Du coup ça a été une soirée hyper relaxante! Le mec a continué à flirter mais en me laissant de l’espace et clairement sans rien en attendre, juste pour le fun. Et ça ça fait du bien !

    Je me suis inscrite sur Aven histoire de témoigner en publique car je sais que lire les témoignages de leur forum en lurker m’a beaucoup aidée. Mais je ne pense pas que je vais beaucoup y poster de toute façon.

    J’ai déjà remarqué que malheureusement beaucoup semblent avoir du mépris pour le sexe et les sexuels ce qui me parraît très dommage. Enfin on verra bien 🙂

    #3450
    Alex
    Participant

    Bonjour tous le monde,

    J’ai découvert ce site il y’a peu, et voici mon histoire,

    Tout d’abord, sans savoir mettre un mot dessus, je pense avoir toujours su que j’étais plus ou moins asexuel. Etant ado, je mettais mon absence de vie sexuelle sur mon physique, pas spécialement attirant, une période ingrate pour pas mal de gens je pense, puis j’ai décidé de me prendre en main vers entre mes 18-20 ans, en prenant soin de moi, découvrant un jeune homme pas si mal que çà. Enfin bref, j’ai commencé à rencontrer plusieurs filles, çà n’a jamais duré bien longtemps puis j’ai récemment connu une fille avec laquelle j’envisageais vraiment de pouvoir passer une partie de ma vie avec (Une très belle fille avec sans doute les plus beaux yeux bleus du monde ! Mais je m’égare !) On n’habitait pas juste à coté mais on a pu se voir au moins un week-end par mois si ce n’est plus en 4 mois, c’est certain on se plait tous les 2 et immanquablement, le sexe fini par arriver un soir dans la conversation, et même si elle m’attirait physiquement, intellectuellement, socialement, … j’ai été obligé d’admettre à elle mais également à moi-même que, que ce soit avec toutes les autres que j’ai connu ou même avec elle, le sexe n’est pas quelquechose qui m’attire chez les femmes. J’ai donc découvert après avoir googlé çà qu’il y’avais un terme pour çà, asexuel, ce qui confirme ce que je pensais déja il y’a quelques années.

    Quand à cette fille en question, pour la petite histoire, une fois qu’elle a appris que j’étais asexuel, çà lui a mis moins de 24h pour me remplacer. J’ai malgré tout du mal à lui en vouloir, car après réflexion je pense qu’un couple A+S ne peut que finir par exploser, donc autant éviter plus de dégats plus tard.

    #3459
    Erwan
    Participant

    En ce qui me concerne, et cela fera aussi office de présentation, je crois m’en être rendu compte assez tôt, même si je ne savais pas donner de nom à ce que je ressentais, ou plutôt, à ce que je ne ressentais pas. Assez tôt, c’est beaucoup dire car je l’ai réellement compris vers l’âge de 20 ans. Plus jeune, j’avais pas mal de succès auprès des filles (ça, c’était avant) et j’aimais sortir avec elles, flirter, se caresser, s’embrasser mais rien de plus. Cela ne produisait aucun écho en moi. J’en restais donc toujours à ce stade au grand étonnement de ces dames (je l’ai su plus tard). C’est lors de mon anniversaire des 20 ans qu’un fille qui était amoureuse de moi a voulu aller plus loin. Lorsque l’on s’est retrouvé au lit, je continuais les caresses, les baisers et lorsqu’elle m’a caressé plus intimement, cela n’a pas vraiment déclenché la réaction escomptée. J’étais bien, mais c’était tout et n’imaginais pas quelque chose d’autre. J’appréciais ce qu’elle me faisait, j’aimais la caresser mais nous n’avons pu rien faire de plus. Après plusieurs essais infructueux, elle s’est lassée et on s’est quittés bons amis. On a longtemps continué à flirter ensemble…

    Et là, j’ai compris que le sexe ne m’intéressait pas du tout. Paradoxalement, j’aime être nu (je suis naturiste) seul ou avec quelqu’un mais je dirais que c’est mon seul plaisir de nature un tant soit peu sexuelle. J’aime les caresses, les câlins et c’est tout. Je suis incapable d’imaginer avoir une relation sexuelle. Ce n’est pour moi ni répugnant ni dégueulasse, juste inintéressant.

    Je n’ai donc aucune vie sexuelle mais cela ne m’empêche aucunement d’avoir une vie sociale remplie, des amis, des amours parfois et je me sens totalement heureux ainsi. Evidemment, si un jour je trouvais une femme qui partage cette vision des choses je serais encore plus heureux mais, vu mon âge, cette perspective s’éloigne à vue d’œil…

    Espérant ne pas vous avoir ennuyé avec cette présentation…

    • This reply was modified 7 years ago by Erwan.

You must be logged in to reply to this topic.

Membership required to post topics or reply in the forums...

Get it now
Meet asexuals

Asexualitic.com is the first community and dating site for Asexual people. When major dating sites don't recognize our asexuality, we think that asexual people should have a place to meet and talk. Create your Asexualitic.com profile to search and meet other aexuals, or build a platonic relationship.

Join the Asexual community and receive our e-mail newsletter
SIGN INTO YOUR ACCOUNT CREATE NEW ACCOUNT

 
×
 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up